Présentation du projet de proposition de la loi d’expérimentation « Entreprises de territoire et nouvelle régulation économique »

  • Pierre Laurent, sénateur de Paris, secrétaire national du PCF
  • Sylvie Mayer, Parlementaire européenne 1979-1994 responsable économie sociale et solidaire du Pcf
  • Hervé Defalvard, maître de conférences en économie à l’université Paris-Est-Marne-la-Vallée
  • Denis Durand, directeur d’Économie et politique

Ont le plaisir de vous inviter à la présentation du projet de proposition de la loi d’expérimentation

« Entreprises de territoire et nouvelle régulation économique »

Lire la suite « Présentation du projet de proposition de la loi d’expérimentation « Entreprises de territoire et nouvelle régulation économique » »

Ensemble, un réseau ESS !

smayer-4f499_0
Sylvie Mayer

Nous sommes inquiets et nous ne sommes pas les seuls. Selon les acteurs de l’ESS consultés, la mission confiée à Nicole Notat et Jean-Dominique Sénard sur « Entreprise et intérêt général » semble vouloir déboucher sur un affaiblissement de l’ESS. Il s’agit notamment de créer une « entreprise à missions » ou « société à objet social élargi » (Sose). Lire la suite « Ensemble, un réseau ESS ! »

CITIZ : un exemple d’autopartage coopératif

Citiz est le premier réseau coopératif d’autopartage en France. Fondé en 2002 sous le nom de France-Autopartage,
il regroupe aujourd’hui 15 opérateurs locaux d’autopartage indépendants.

Le réseau est ainsi présent dans une cinquantaine de villes françaises. ces services permettent à près de 15 000 adhérents
 de se partager l’usage de 700 voitures réparties sur plus de 300 stations. Nous avons interrogé le dirigeant national de ce réseau : Jean-Baptiste Schmider.  Lire la suite « CITIZ : un exemple d’autopartage coopératif »

« Déconstruire ou constituer ? »

cabrespine
Jean-Louis Cabrespines president du Conseil national des Cham-bres regionales de l’ESS (2010 –2016) membre du Conseil economique, social et environnemental vice-president du CIRIEC/France

On pourrait penser, au regard des orientations qui se prennent, que l’ESS souffrirait de trois mots : économie, sociale et solidaire. Et pour éviter que sur la forme on continue à l’identifier, on en fait un French Impact à la française. Mais la question du vocabulaire n’est que la partie émergée de l’iceberg cachant une orientation qui est un déni des principes et valeurs de l’ESS. Lire la suite « « Déconstruire ou constituer ? » »

« French impact »

Jean-Philippe Milesy
Jean-Philippe Milesy délégué général de Rencontres sociales membre du Conseil d’orientation du CIRIEC-France

Selon Christophe Itier, l’ESS avait besoin d’un nouveau nom, l’ancien d’économie sociale et solidaire lui paraissant incompris (à voir la politique du gouvernement actuel, on peut concevoir que se réclamer, fut-ce dans les mots, du social et de la solidarité apparaît peu convenable). Mais French Impact, au-delà de cette expression très novlangue, représente, qu’on ne s’y trompe pas, un véritable changement de paradigme. Lire la suite « « French impact » »

Note de Sylvie Mayer

Qu’est-ce que l’Économie sociale et solidaire ?

1-1 Une économie hétérogène composée d’associations, de coopératives, de mutuelles, de collectifs locaux ou d’initiatives locales qui ont en commun de redonner une utilité sociale à la production économique et d’avoir un mode de production rendant le salarié, l’usager, le producteur, le patient… acteurs/actrices de l’économie et de la société.

Dans les entreprises de l’ESS, coopératives et mutuelles, une personne égale une voix, pas ou peu de rémunération des parts sociales des sociétaires, réserves financières impartageables, adhésion volontaire au sociétariat. Elle est présente dans quasiment tous les domaines industriels et de service. Ce n’est pas une économie caritative ou de réparation, même si elle s’intéresse plus à ces champs que le reste de l’économie capitaliste. Lire la suite « Note de Sylvie Mayer »

Le coopérativisme de plateforme, une alternative aux plateformes propriétaires

Le Parti communiste français organise les 3e États généraux de la Révolution numérique les 9 et 10 mars 2018.

A cette occasion, la commission ESS du PCF est invitée à participer à un débat sur le « Le coopérativisme de plateforme, une alternative aux plateformes propriétaires ».

Le débat aura lieu le vendredi 9 mars, à 18h sous la coupole de l’Espace Niemeyer, place du Colonel Fabien à Paris (siège du PCF). Lire la suite « Le coopérativisme de plateforme, une alternative aux plateformes propriétaires »

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑