créer des coopératives

La commission nationale propose un outil pour agir contre les fermetures d’entreprises dans le cadre de la campagne pur l’emploi : la mise en place immédiate, dans les fédérations, voire les sections, et en collaboration avec toutes les collectivités territoriales où nous avons des élus, de comités de veille et d’alerte à l’échelle départementale et régionale. Il s’agit de collecter toutes les situations de fermeture ou menaces sur les entreprises, et de réagir en direction des salariés, pour leur proposer, chaque fois que c’est envisageable, d’élaborer un projet de reprise de leur entreprise en coopérative. Plutôt que de seulement lutter contre (le projet du patron ou du fonds de pension qui l’étrangle), il s’agit de lutter pour un projet positif, leur projet. Cela nécessitera évidemment la construction d’un rapport de force, avec les armes dont nous disposons, manifestations, publications dans la presse etc. Une telle solution , sera évidemment bonne pour les salariés, leurs familles et tout le territoire environnant. Et elle participera plus largement à la lutte pour dépasser le capitalisme.

cette page accueille toutes les initiatives de création de comités de veille et de luttes pour transformer des entreprises en coopératives. Ils pourront ainsi se mettre en relations pour partager et s’entre-aider.

Un projet de coopérative chez Kidiliz ?

Le groupe qui détient la marque catimini est en redressement judiciaire depuis l e10 septembre et toues les propositions de reprises sont insatisfaisantes pour l’emploi.Parmi les nombreuses offres, notons (source le courrier de lOuest du 22-10 2020)

un projet de reprise en coopérative a été déposé par des salariés de kidiliz, portant sur une dizaine d’emplois.

A monceau les mines : Initiative de la section du PCF

Eolane, Konecranes, Gerbe, MCD confection,…Et si les personnels de ces entreprises décidaient de se prendre en main et d’explorer une autre solution que la disparition de leur entreprise ? la Confédération générale des Scop (sociétés coopératives participatives), décrit une entreprise qui pérenniserait des emplois, appartiendrait majoritairement à ses salariés. Ils participeraient à la stratégie de l’entreprise, «la réussite n’y serait pas individuelle mais collective, les bénéfices y seraient partagés équitablement entre tous les salarié-e-s». L’innovation ne serait pas pensée au détriment des emplois, mais comme réponse aux défis sociétaux et environnementaux. L’argent ne sera pas une finalité en soi, mais un moyen au service de l’humain. Et, enfin, dans le monde d’après, les entrepreneurs individuels ne seraient pas seuls mais protégés et intégrés au sein d’un collectif.

Venez nous rencontrer. Notre section organise des permanences au 10 rue d’Autun à Montceau-les-Mines tous le mardi de 10h à 12h. Nous invitons les salarié-e-s de ces entreprises et des autres à venir nous rencontrer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑