Proposition 4 – Un environnement favorable à l’ESS

Renforcer la formation de l’ESS à tous les niveaux, depuis les activités scolaires et périscolaires, jusqu’à l’université et la formation permanente.

Soutenir la création de structures de l’ESS autonomes via toutes les Chambres de commerce et d’industrie, les Chambres de métiers, les Chambres d’agriculture (chambres consulaires), en renforçant le rôle clé des Chambres régionales de l’ESS (CRESS).
Développer les financements pour les structures de l’ESS et affecter une part obligatoire des dépôts des banques coopératives au financement de l’ESS.

Contenu


1. Améliorer la connaissance

  • Développer l’éducation à l’ESS à tous les niveaux et en temps scolaire et péri scolaire et jusqu’au plus haut niveau de l’enseignement du savoir et de la recherche en valorisant :
    • les initiatives conduites par les acteurs de l’ESS en lien avec l’éducation nationale : « Mon ESS à l’école » et « La semaine de l’ESS l’école » ;
    • le développement des formations supérieures de l’ESS et la recherche sur et pour l’ESS (en science des organisations, économie, sciences exactes, agronomie…) ;
    • les projets d’éducation à l’entreprenariat coopératif et associatif au travers des coopératives « jeunesse » ;
  • Promouvoir un management et une gestion spécifiques à la finalité ESS par la promotion de nouveaux cadres dirigeants de l’ESS.

2. Renforcer l’accompagnement

  • Engager une véritable politique d’accompagnement de la création, de développement et de soutien aux structures de l’ESS via toutes les chambres consulaires, en relation étroite avec les CRESS, pôle de coordination avec les autres accompagnateurs de l’ESS (Union régionale des Scop, Boutiques de Gestion…);
  • Renforcer et soutenir, dans leurs missions, les CRESS, véritable réseau représentant l’ensemble des acteurs de l’ESS (associations, coopératives, mutuelles, fondations, entreprises sociales, comités d’entreprise).


3. Développer les financements

  • Instaurer des relations partenariales réelles entre les structures de l’ESS et les pouvoirs publics, dans le cadre de leurs missions d’intérêt général et de cohésion sociale, en clarifiant la nature des subventions autorisées ;
  • Affecter une part obligatoire des dépôts des banques coopératives au financement de l’ESS.

Démarche

  • Faciliter les ponts entre les enseignants (tous niveaux) et les entreprises de l’ESS
  • Organiser une conférence de l’enseignement supérieur et de la recherche pour l’ESS en 
réunissant tous les responsables de master ESS et des représentants des entreprises ESS.
  • Organiser une conférence de l’accompagnement des entreprises ESS.

Impact

  • Permettre aux jeunes de choisir leur orientation en connaissant mieux les possibilités et les caractéristiques offertes par l’ESS : présence de l’ESS dans les structures, forums, salons… d’orientation des jeunes et étudiants.
  • Assurer et diffuser une connaissance nouvelle de l’ESS auprès de tous les publics;
  • Faciliter la démarche de constitution d’une entreprise de l’ESS grace à un accompagnement 
accessible ;
  • Donner les moyens à des porteurs de projet de monter une entreprise de l’ESS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑