Quoi de neuf sur le site ce mois-ci ?

Mis en avant

Dans la rubrique cooper’actif

le cooper’actif nouveau est arrivé.

Dans la rubrique évènements

ESS France 7e rencontres de l’économie autrement à Dijon

FORUM PUBLIC :: COMMUN ET COLLECTIVITÉS LOCALES

la coop des communs le 8 décembre

Dans la rubrique actualité

Soutenons l’observatoire contre la marchandisation des associations

Dans la rubrique nous avons lu

Sortir du capitalisme (Bernard Vasseur),

Émanciper le travail (Bernard Friot), et la charte pour un journalisme à l hauteur de l’urgence écologique

L’anticipation communiste (André Prone)

Dans la rubrique qui sommes nous

Tous les documents de l’atelier « ESS et communisme » de l’université d’été du PCF (Strasbourg le 27 aout).

Dans la rubrique créer des coopératives

Lle projet complet de association AP2E d’une proposition de loi pour la préemption des entreprises par leurs salariés (2014)

Pour lire les commentaires, cliquez ci-dessous sur une réponse

Comment s’appellent les ministres à l’ESS et à la vie associative ?

Ne cherchez pas, il n’y en a pas; Pas même un secrétaire d’état ! Le quinquennat Macron 2 s’ouvre sur la disparition de l’ESS du conseil des ministres. Tout un programme !!

Alors, le 12 Juin, voilà une raison supplémentaire pour dire NON et voter pour un.e candidat.e de la NUPES.

voici les mesures du programme partagé de la NUPES concernant l’ESS

Généraliser l’économie sociale, solidaire et coopérative

  • Garantir l’accès de l’ESS au financement et aux marchés publics
  • Favoriser le développement des sociétés coopératives d’intérêt collectif (SCIC) et les sociétés coopératives et participatives (SCOP) de façon à développer des services communs dont la responsabilité est partagée entre citoyens et usagers, salariés, partenaires publics et privés
  • Redonner du pouvoir et des moyens aux associations citoyennes et aux acteurs de l’éducation populaire, en finir avec la pratique du financement par appel à projet
  • Développer les coopératives d’activités et d’emploi (CAE) afin de lutter contre le statut d’auto-entrepreneur et développer des formes de travail en commun

et aussi:

Chapitre 1

Reconnaître la citoyenneté dans l’entreprise et des droits nouveaux aux salariés

.Créer un droit de préemption pour permettre aux salariés de reprendre leur entreprise sous la forme d’une coopérative

Nouvelle fragilisation brutale du travail associatif

communiqué du CAC.

Mauvaise surprise ! Lors des renouvellements des Parcours Emploi Compétences, les associations découvrent, sans aucune consultation préalable, que les règles ont changé.  Signe d’un profond mépris tant pour les associations employeuses que pour les personnes engagées via ces contrats qui subissent une rupture abrupte de leur parcours.

Le quinquennat, marqué à ses débuts par la fin des contrats aidés, finira par un nouveau coup de canif à la politique de l’emploi associative.

Un nouvel arrêté publié le 22 février1 en Ile-de-France stipule que désormais tous les renouvellements seront limités à 6 mois. Le maximum des durées de contrat tombe à 16 mois, 10 mois de prise en charge initiale et 6 mois de  renouvellement. Dans le précédent arrêté de janvier 2021 le renouvellement allait jusqu’à 24 mois, une différence de taille ! Cette décision vide de tout son sens la démarche d’insertion et de formation en principe attachée à ces contrats.

voir le communiqué en ligne